La conversion thermique à haute température

Publié le par THE-Technicien

La conversion thermique à haute température  

Le four solaire

Le principe mis en œuvre est la concentration du rayonnement, mais avec un facteur multiplicateur beaucoup plus grand que dans le cas précédent. Le meilleur exemple en est le four solaire d'Odeillo, créé en 1968 en Cerdagne, successeur de celui de Lavoisier, après les fours de Meudon (1946) et de Mont-Louis (1949). A Odeillo, le rayonnement solaire est capté par un «champ» de 63 miroirs plans orientables de 45 m 2 chacun, puis réfléchi sur un miroir parabolique formé de 9'500 miroirs élémentaires de 0,45 m de côté courbés par contrainte mécanique. Le faisceau convergent ainsi obtenu permet d'atteindre une puissance de 1 MW, soit 1'000 fois la puissance reçue au sol; les matériaux exposés à ce rayonnement peuvent être portés à des températures de 1'500 à 3'800 o C. Les recherches portent sur les réactions à hautes températures, les propriétés mécaniques et électriques des matériaux, la préparation d'oxydes réfractaires de grande pureté.  


La centrale thermique

La centrale thermique Thémis, construite en 1976, à Targassonne, dans les Pyrénées-Orientales a permis d'étudier les problèmes liés à la conversion du rayonnement solaire en électricité. La concentration d'énergie était obtenue par des miroirs plans orientables sur une chaudière placée au sommet d'une tour. Avec comme fluide caloporteur des sels fondus portés à 450
o C et un système de stockage indispensable, la puissance électrique était de 2,5 MW.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

electricien boulogne artisan pas cher 27/11/2014 14:16

visitez notre site web pour des offres en électricité

Rob 15/09/2010 10:58


Le four solaire est quand même super impressionnant à voir, il faut bien le dire ! Autant il me paraît difficile d'installer ça dans ma cuisine, autant le four d'Odeillo s'impose comme une
merveille de technologie :)